Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Force Ouvrière de l' E.P.S.M. Val de Lys - Artois

RPS : 1 million d’euros pendant 3 ans !

17 Juillet 2012 , Rédigé par E.Pruvot Publié dans #Vie des Hopitaux

16 juillet 2012
Par

 

 

 

C’est le résultat des négociations menées depuis un an avec la DGOS. Il ne suffit plus de décrire les symptômes des risques psychosociaux, il faut agir. C’est ainsi que FO-santé a saisi le ministère. Après bien des discussions l’ancienne directrice de la DGOS, Madame Podeur, a accepté le principe proposé par FO d’investir dans 3 ou 4 opérations pilotes, pour améliorer les conditions de travail avec pour objectif une réduction sensible de l’absentéisme, du turn over des personnels et donc une perception plus positive du travail de la part des agents hospitaliers. (voir article précédent) (la démarche de FO-Santé: prendre le temps de la qualité)


C’est un pari ambitieux, mais nous y croyons d’autant plus que la DGOS vient d’annoncer un crédit de 1 million d’euros par an sur ce projet.


Nous serons ainsi en capacité de financer directement la prévention par des mesures qui resteront à définir en fonction des problématiques rencontrées dans chacun des établissements sélectionnés. Cette sélection connaîtra une première étape entre les syndicats et les Agences Régionales de Santé qui devront dégager deux projets.


Ensuite c’est la CHSCT nationale (Commission Hygiène Sécurité et Conditions de Travail) qui sélectionnera  les candidats en fonction de critères au premier rang desquels figureront le fort taux d’absentéisme et de turnover des personnels.


Cette commission nationale sera aidée par le Fond National de Prévention, la Haute Autorité de Santé (qui travaille avec les syndicats sur la qualité des soins et la qualité de vie au travail). Nous avons aussi demandé une aide experte sur les meilleures solutions à mettre en œuvre dans les établissements sélectionnés en fonction des risques rencontrés.


Ce chantier qui sera suivi pendant 3 ans fera l’objet d’un bilan et de recommandations qui s’appuieront sur les enseignements des résultats de ces investissements.


L’INRS avait déjà réalisé une expérience similaire dans des établissements de santé pour démontrer que plus le taux d’absentéisme est élevé, plus le retour sur investissement est rapide. (voir document: Analyse coût-bénéfice des actions de prévention)


Source : DES CONDITIONS DE TRAVAIL AUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX A L'HOPITAL

 

 

Banniere CHSCT sans texte

.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article